30 août 2008

Je viens de lire les huit premières pages, une sorte de prologue, de "L'état des lieux" de Richard Ford qui vient de sortir (cf "vices cachés,3 la rentrée littéraire" prochainement sur cet écran) et j'en suis resté littéralement machoire pendante : C'est d'une beauté à couper le souffle. Si tout le reste du livre (soit environ 730 pages) est du même tonneau, cela promet. A vrai dire, c'est tellement beau que je n'ose plus avancer. J'ai déjà relu ce proloque trois fois et le reste du texte, à commencer par le premier chapitre, je n'ose l'aborder, saisi du respect temblant qu'on doit aux objets sur lesquels on ne peut impunément poser le regard, comme par exemple le pain d'épice qu'on m'offrait à Noël et que je n'osais croquer tellement il était beau et qu'une rognure, même toute petite, signe pourtant de gourmandise maîtrisée, en aurait à jamais souillé la perfection, ou bien ces objets du genre Saint Graal dont la vue même vous éblouirait et vous ferait perdre la vision si vous la souteniez trop longtemps (j'exagère, comme dit F M : c'est ma tendance "meilleur machin du monde") Mais bon, je donnerai tout Ciscoblog pour ce prologue...


Une autre image de René Maltête
Enfer et damnation ! Enfer et damnation ! (deux fois) Vous avez peut être constaté que depuis deux ou trois jours les archives de CISCOBLOG ne sont plus consultables non plus que les liens en LCD sous la rubrique CISCOBLOG. Cela se produisait auparavant de temps en temps, pour des durées le plus souvent très courtes et c'était la plupart du temps du à des travaux sur mon hébergeur d'espace ou d'autres motifs d'unterruption temporaire, puis tout revenait dans l'ordre. Il n'en est plus de même à présent. Un peu inquiet, ce matin, devant la longueur de l'interruption, je téléphone à ALICE (pour ne pas le nommer) et on m'annonce avec regret, mais de but en blanc que mon espace perso a tout simplement été supprimé ! Il paraît que j'avais reçu un mail d'avertissement il y a quelques mois. Je me souviens bien d'un tel mail, mais il n'y était nullement question de suppression, on m'annonçait simplement le changement du nom de domaine de TISCALI en ALICE tout en me précisant que cela serait transparent pour moi ! Sauf qu'on ne m'avait pas prévenu que le service, de gratuit qu'il était jusqu'à ce jour passait à payant (cela devait être écrit en tout petit) Bref il est trop tard. Ils ont appuyé sur le bouton "delete" à la fin du mois de juillet. Ils sont désolés, pas moyen de revenir en arrière, même si je m'abonne, même si je paye. Merci ALICE, vraiment merci ! C'est donc définitivement que l'on ne peut plus accéder aux archives et aux liens internes de CISCOBLOG. Gros coup sur la cafetière en cette rentrée par ailleurs pas spécialement réjouissante. Mais, allez vous me dire, CISCOBLOG a bien sauvegardé ses données, non ? Eh bien CISCOBLOG il vous répond voui, il a sauvegardé ! C'est donc réparable. Eh bien voui, c'est réparable ! Bravement, CISCOBLOG a étudié la marche à suivre : c'a va pas être coton ! Créer un nom de domaine, louer pour ce nom de domaine un espace web, telecharger un client FTP et apprendre à s'en servir, etc. Grosse galère en perspective. Cela ne marchera pas du premier coup, c'est certain et CISCOBLOG va bien s'arracher une douzaine de fois les cheveux. Mais, allons, CISCOBLOG garde le moral. Il espère pouvoir transférer toutes ses sauvegardes, une à une, sur un nouvel espace lui appartent totalement en propre (style Ciscoblog.fr) dans un délai raisonnable, disons en plusieurs jours, sinon quelques semaines. Une sorte de gros transbordement, avec armes et bagages et pas de certitude de ne rien perdre en route. Déménagement en perspective donc. Les formalités ont déjà été engagées (demande de nom de domaine, AFNIC et tout le toutim). Haut les coeur. Vous voudrez bien excusez les inconvénients dus à ces travaux de maintenance "CISCOBLOG is having a massage", comme on dit sur Flickr, Pendant les travaux, CISCOBLOG continue, qu'on se le dise !

27 août 2008

jetons un coup d'oeil pour voir où en est la plus haute érection du monde

26 août 2008

Je rentre du travail après un détour par Carrefour (cf "Vices cachés,2" à paraître) j'allume mon ordinateur et dévide mes fils RSS préférés. J'apprend cette nouvelle. Tony Duvert est mort. C'était un sacré écrivain du XX° siecle... Qui pourrait (tolérerait de) lire Tony Duvert de nos jours ? Et toujours dans la série je-croyais-qu'il-était-mort-depuis-longtemps, j'apprends, toujours par mes fils RSS, que le grand mathématicien Henri Cartan, l'un des fondateurs du groupe Bourbaki (cf "vices cachés,3" à paraître) vient de mourir à 104 ans. Il était né en 1904, il y a presque deux siècles!

25 août 2008

Pensée de la nuit N° 138 :"Comment distinguer un nom propre d'un nom commun ? Les noms propres sont ceux qui se trouvent après la ligne rose. C'est finalement très simple, il suffisait d'y penser" Teodoro Gilabert, les Pages Roses, Buchet Chastel

23 août 2008

Vices cachés, 1


Je ne vous ai jamais parlé de mes vices cachés ? Je répare immédiatement cet oubli. Âmes sensibles, ne poursuivez pas au-delà du dernier point de suspension...Allons y. Premier vice caché : je lis le journal "l'Equipe" tous les matins. Même le mardi (lire "l'Equipe" le mardi matin est le comble du vice,le lundi étant un jour particulièrement creux en sports)Je me suis même ménagé depuis des années (des décénies) un repli du temps le matin pour m'adonner à ce plaisir secret avec mon petit déjeuner au café. A cause de "l'Equipe" je commence tout, travail, activités quotidiennes, au moins vingt minutes plus tard. On dit que "l'Equipe" est un journal pour intellectuel. c'est faux. De nos jours, il n'y a plus que les intellectuels qui lisent les journaux. Alors "l'Equipe" ou autre chose... Tout de même, "l'Equipe" c'est encore pire. Je pourrais me contenter de regarder "Jour de Foot" et "L'équipe du Dimanche" sur canal chaque semaine, qui sont aussi des émissions pour intellectuels, mais non, ça ne suffit pas, il faut que je rajoute "l'Equipe" tous les matins. En fait, je lisais l'Equipe bien avant que canal soit inventé (enfin n'éxagérons rien, je ne lisais tout de même pas "l'auto") je fais partie de cette génération qui a appris à lire avant de regarder la télé et non l'inverse. Ceci explique peut-être cela. mais cela n'est pas si sûr, car c'était déjà chelou de lire l'Equipe tous les matins au temps de l'Eurovision où tout le monde lisait un journal au petit déjeuner ("Le Matin", "L'Huma", "Combat", "Libération" de d'Astier de la Vigerie, "Le quotidien", jamais "le Figaro" et maintenant, il nous reste quoi, je vous le demande ? "l'Equipe" ou "Libé", c'est tout. "Le Figaro" on ne trouve de toutre façon pas à la cafétaria de l'hôpital de Dormeil) en ce moment je dépasse d'ailleurs les vingt minutes à cause des JO. Un vrai régal. Ah les interviews des kayakistes, des pentathloniens modernes et des vététistes ! Et puis les journalistes de "l'Equipe" sont les meilleurs du monde. Ils arrivent à nous tenir en haleine avec n'importe quoi. C'est un grand écrivain péruvien devenu président de son pays, Mario Vargas Llosa, immortel auteur de "La tante julia et le scribouillard" (je ne plaisante pas : lisez "La tante Julia et le scribouillard") qui l'a dit un jour : "Les journalistes sportifs sont les vrais auteurs de fiction modernes". Et d'un. faute avouée à moitié pardonnée. Je peux palper l'allègement de ma conscience. Merci qui ? Merci Ciscoblog.

21 août 2008

le texte télescopique : un très joli nouveau procédé d'écriture que nous a déniché JR files 2.0. C'est l'occasion de découvrir le site délicieux d'un dénommé Joe Michael Lambert Davis

18 août 2008

LUMIERE DU SOIR...

12 août 2008

Je ne sais plus comment je suis arrivé à ce site, mais j'adore ça !

11 août 2008

Hello folks ! Bonjour à tous (mais je vois que vous n'êtes pas nombreux...) Ciscoblog rentre de vacances après un vrai mois de sevrage à l'air pur des montagnes ! A très bientôt pour de nouvelles aventures en ligne !