31 août 2010





Première rentrée loin de Paris. Même pas mal! Après le travail, nous flânons dans les vielles rues. L et O, qui rentrent un peu plus tard dans la semaine sont venues me rejoindre après les premières courses. c'est un soir très beau, après une après-midi radieuse. Il fait doux. Une  vraie douceur de fin d'été. Nous allons dîner au Douzil, un bar à vins sympathique et sans façons. Après, elles retournent à C.M. me laissant à ma première garde. "Tout est calme dans Ur et dans Jerimadeh", dit le poème. De même à Cahors en ce dernier soir d'aout.  Retour  à la civilisation dans la grande maison déserte au bord de l'eau, où les fourmis volantes s'immiscent par les croisées entrouvertes à l'espagnolette : je me branche à nouveau sur le monde. De l'étrange lucarne sourdent vers moi les fascinantes et incompréhensibles images de "cauchemar en cuisine" sur W9.

30 août 2010

Haïku de rien, 9


Volutes fractales,
Indifférentes meduses
Dans l'eau bleue du ciel